Médiathèque / Action culturelle / Ça s'est passé / Année 2022 / Société de Borda

mer 17 avril 2024
Initialisation
réduire la taille du texte
réduire la taille du texte
accessibilite
augmenter la taille du texte
réduire la taille du texte
plan du site
RSS
motscles
Favoris et partage

Communications / Société de Borda

Société de Borda
Trois interventions dans le cadre des Communications de la Société de Borda.

La société de Borda est une société savante de Dax dont les recherches ont trait à tous les domaines de la connaissance sur le département français des Landes et les régions limitrophes. Ces travaux font l’objet d’une publication trimestrielle, les bulletins, et de communications décentralisées. Trois sujets vous sont ainsi proposés :

L’évêque Gilles Boutault et l’interdiction des courses de taureaux (1627-1648) par F. Bordes
L’évêque d’Aire Gilles Boutault (1625-1649) fut l’un des grands pourfendeurs des « courses de taureaux » au XVIIe siècle. Il publia durant son épiscopat plusieurs ordonnances interdisant cette pratique déjà bien ancrée dans la tradition. La dernière est datée de 1641 et l’analyse complète de ce texte fournit nombre de renseignements sur le contexte et le déroulement de ces courses.

Aire-sur-l’Adour, du palais épiscopal à l’Hôtel de Ville par G. Pandard
Si l'existence d'un évêché est attestée durant 15 siècles à Aire sur l'Adour, il ne reste aucune trace des édifices du premier millénaire. La cathédrale et le palais épiscopal, érigés au XIe siècle, subiront de grosses dégradations dès le XIIIe siècle et lors des guerres de religion. La demeure de l'évêque sera entièrement reconstruite au XVIIe siècle et sera propriété de l'Eglise jusqu'à la loi de séparation des Eglises et de l'Etat en 1905. Devenue propriétaire de l'ancien palais, la ville d'Aire sur l'Adour, lui attribuera la fonction d'Hôtel de Ville en 1927. Son intérêt architectural lui a valu d'être inscrit au titre des monuments historiques en 2015.

Des sources à l’embouchure : quelques microtoponymes intéressants dans la vallée de l’Adour par J.-J. Fénié.
S’appuyant sur une vingtaine de diapositives – majoritairement des plans anciens ou des cartes topographiques contemporaines – cette communication est un simple aperçu sur les hydronymes ou les micro-toponymes principaux et significatifs du bassin de l’Adour. Elle n’est évidemment pas une étude exhaustive. L’essentiel de cet aspect de la toponymie de cet ensemble hydrographique s’inscrit évidemment dans le domaine gascon, bien que quelques affluents, en aval, soient issus de la montagne
basque. Multiples sont les termes désignant non seulement les eaux vives dans la variété des formes fluviatiles qu’elles façonnent, mais évoquant aussi les milieux humides propres à la vallée du fleuve, en partie aménagée au fil des siècles, pour l’agriculture ou à d’autres fins.

A l’issue, une visite de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste sera proposée par Gilberte Pandard.

Samedi 19 novembre - 15h - Médiathèque d'Aire sur l'Adour.
Entrée libre - tout public.

En partenariat avec la Société de Borda.

haut de page

Plan du site

Les médiathèques

Informations pratiques

Catalogue

Bulles d'Aire

Action culturelle

Numérique

logo CDC Aire

19, rue du Souvenir Français
40800 Aire sur l'Adour
Tél : +33 (0)5.58.45.19.05

haut de page